Si vous venez d’ouvrir cet article, c’est que vous pensez que votre page « À propos » ne fait pas vraiment rêver. Vous avez déjà fait l’effort de la rédiger hein, il ne faut pas non plus abuser… Cette page est généralement perçue comme une contrainte lorsqu’on lance son site internet. Pourtant, c’est une opportunité en or pour vous d’affirmer votre personal branding !

Selon vous, que cherche à savoir un visiteur qui clique sur votre page « À propos » ? L’historique de votre entreprise date par date ? Le nombre d’employés et de stagiaires ? Non. L’unique question que se pose votre visiteur à ce moment-là c’est : « Pourquoi devrais-je faire confiance à cette personne/cette marque ? » Ça tombe bien, c’est précisément ici que vous allez lui expliquer pourquoi vous êtes digne de cette confiance !

Dans cet article, j’ai listé 5 points communs de pages « À propos » très efficaces. À vous de les reprendre ensuite un à un et de les adapter à votre projet afin de transformer une page lambda en véritable tunnel de conversion. Je préfère être honnête en vous disant que cela va vous prendre du temps, mais des efforts bien exploités ne sont jamais une perte de temps.

 

1. Racontez l’histoire de votre entreprise, votre histoire

Je sais, j’ai écrit juste au-dessus que vous ne deviez pas détailler l’historique de votre entreprise ! Je maintiens ce que j’ai dit ! Ce que vous devez faire, c’est bien raconter l’histoire de votre entreprise, mais de manière succincte. Toute information n’est pas forcément bonne à communiquer. Avant d’écrire, demandez-vous toujours si cette information a de la valeur ajoutée pour votre lecteur. Pour résumer, est-elle utile ?

Pour cela, vous aller utiliser le storytelling : l’art de raconter une histoire à des fins de communication. Cette partie est personnellement plutôt courte sur ma page « À propos de moi ». Vous verrez que j’utilise partout et beaucoup le « je ». Vous aurez en effet du mal à créer un sentiment de proximité avec votre lecteur sans rédiger à la première personne du singulier ou du pluriel.  Quelques astuces pour maîtriser l’art du storytelling sans être rédacteur professionnel :

💥 Misez sur l’action

Vous connaissez l’expression « une histoire à dormir debout » ? Et bien ce ne sera pas la vôtre ! Pour rendre votre texte dynamique, abusez des verbes d’action et des métaphores imagées. Votre objectif est que votre lecteur puisse se représenter ce que vous êtes en train de lui dire.

✍️ Écrivez de manière naturelle

C’est pour moi l’un des points les plus importants et j’ai eu la chance de ne pas avoir à trop travailler dessus. La manière dont j’écris et celle dont je parle ont toujours été très proches. Si nous avons un jour l’occasion de discuter, vous pourrez me dire ce que vous en pensez !

Écrire de manière naturelle donne l’impression d’une simple discussion. Plus vous serez vous-même, plus vos lecteurs pourront se sentir proches de vous ! Mon conseil : rédigez un premier jet sans trop réfléchir ni vous relire. Vous aurez tout le temps de le retravailler plus tard.

🗣 Faites des phrases courtes

Sur ce point, je reconnais que j’ai encore un peu de travail ! Pourquoi je préconise les phrases courtes ? Je vais être un peu dure mais honnête : les lecteurs du web sont souvent un peu feignants. Faites une phrase qui s’étale sur plus de deux lignes et vous êtes à peu près certain de perdre leur attention.

Deuxième argument : la brièveté et les pauses créent du suspens. De quelle façon commencent les contes qui ont bercé votre enfance ? « Il était une fois… », c’est bien ça ? Aviez-vous déjà remarqué que nous laissons toujours un temps de pause à la fin de cette phrase ? C’est l’art du storytelling dans toute sa splendeur !

Conseil bonus : Si vous n’avez vraiment pas l’âme d’un rédacteur, servez-vous des bullet points pour mettre en avant les points clés de votre histoire. Vous pouvez utiliser cette astuce où bon vous semble mais n’en abusez pas pour autant.

 📜 Exemple de présentation utilisant le storytelling


Ce petit récit est signé Innocent, j’en parle un peu plus dans mon article
3 Exemples de Storytelling de Marques Inspirantes car c’est pour moi l’un des meilleurs exemples d’une page de présentation efficace !

 

2. Identifiez le problème de votre persona puis apportez-lui la solution

Les présentations sont maintenant faites. Votre lecteur en sait plus sur vous et du coup, il vous trouve super cool ! Vous pouvez vous pencher sur le nerf de la guerre : votre produit/votre service.

Je vais commencer par vous donner quelques phrases et expressions qui sont, selon moi, à bannir absolument. On les trouve partout et elles n’ont par conséquent plus aucun sens.  

  • « Notre société va disrupter le marché de… »
  • « Un concept innovant »
  • « La meilleure/l’unique solution… » (sauf si c’est vraiment le cas !)
  • « Nous réinventons… »
  • « La nouvelle manière de…»

Bref, je pense que vous avez cerné le type de phrases dont je parle. Ce n’est de toute façon pas encore le moment de présenter votre produit ou votre service. Tout du moins, pas directement.

Avant d’apporter la solution sur un plateau d’argent, vous devez parler du problème. Quel est le souci que rencontre vos lecteurs ? Dans mon cas c’est très simple : mes visiteurs veulent du contenu de qualité pour leur site mais n’ont pas de compétences rédactionnelles. Je leur propose donc mon expertise.

Comment évoquer le problème ? Une fois encore, misez sur l’honnêteté en racontant ce qu’il s’est vraiment passé.  Peut-être est-ce une problématique que vous avez rencontré vous-même dans votre quotidien ? L’objectif de cette partie, c’est l’identification du lecteur à cette problématique.

Si vous en êtes à l’étape de rédaction de votre page « À propos », c’est que vous avez à priori défini votre persona depuis un petit moment. Vous le connaissez, vous l’avez identifié, alors vous savez parfaitement comment lui parler. Il faut que votre persona se dise : « Mais oui, j’ai ce problème moi aussi ! Je comprends parfaitement ce dont il parle ». On cherche ici à provoquer la sympathie et la compassion.

N.B : Si vous vous rendez sur le site de ZYADOFF, vous remarquerez que leur onglet « À propos » n’est pas caché dans le footer de la page. Il est au contraire pleinement assumé puisqu’il arrive juste après l’onglet de la page d’accueil.

Je vous autorise maintenant à parler de votre produit/votre service ! Attention à ne pas perdre notre objectif de vue : créer un lien avec le lecteur. Du coup, vous n’allez pas lui balancer à la figure toute une série d’arguments commerciaux pour démontrer que ce que vous faites, c’est top. Continuez tout simplement à raconter la même histoire en expliquant cette fois en quoi vous répondez au problème précédemment exposé.

N’oubliez pas, l’acte d’achat est un processus émotif. On va donc miser sur les émotions de notre lecteur plutôt que sur sa raison, même dans notre page « À propos »…

3. Donnez des preuves

On dit toujours qu’une image vaut mieux que mille mots… C’est aussi parfois le cas des nombres ! Raconter une belle histoire c’est une chose. Mais nous sommes tout de même sur internet, un espace virtuel sur lequel tout le monde peut devenir n’importe qui et raconter n’importe quoi.

Pour renforcer votre crédibilité, citez des nombres concrets. Cela peut-être par exemple le nombre de produits vendus, de clients ou d’années d’activité. Choisissez bien sûr les nombres qui mettront en avant les points forts de votre marque et de votre histoire. Si votre entreprise n’existe que depuis 6 mois, inutile de le préciser. Pour ma part, voici comment j’ai décidé de matérialiser mes nombres sur ma page « À propos ».

Malt est la plateforme de freelance sur laquelle je travaille le plus. Je suis partie du principe que mon persona, qui est à la recherche d’une rédactrice freelance, connaît cette plateforme et sera donc sensible à ces nombres.

Bon quant au nombre de tasses de café, on est d’accord que c’est plus une petite note d’humour qu’autre chose !

 

 

4. Montrez votre visage

 En dévoilant votre visage et ceux de votre équipe, vous humanisez votre marque. Saviez-vous que sur Instagram, les photos avec un visage obtiennent en moyenne 38% de likes en plus ? Même si cette statistique n’est pas en lien direct avec notre sujet, je trouve qu’elle est révélatrice de l’impact que peut avoir la présence d’un visage sur une photo.

Nous aimons tous mettre un nom sur un visage alors faites ce plaisir à vos lecteurs ! On opte bien entendu pour une photo sur laquelle vous avez l’air un minimum aimable ou encore mieux, une photo où vous souriez ! Quelques idées plus originales : une photo de vous enfant, un gif, une série de photos d’identité ou même une vidéo. Le choix de chaque image doit absolument rester en lien avec la tonalité que vous voulez donner à votre personal branding.

L’objectif final : inspirer la sympathie et la confiance, encore et toujours.

5. Placez un Call To Action

Même s’il ne s’agit pas vraiment ici de dévoiler quelque-chose mais simplement d’être logique et stratégique, je terminerai par ce point bref mais essentiel : n’oubliez jamais de placer au minimum un Call To Action (CTA) sur votre page « À propos ». Deux CTA au maximum selon moi puisque cette page n’a pas un objectif commercial direct. Ne brusquez pas vos lecteurs ou vous risquez de les faire fuir !

En insérant un CTA, vous invitez votre lecteur à continuer sa visite sur votre site. C’est en observant le taux de rebond de votre page « À propos » que vous pourrez facilement juger de son efficacité. Pour rappel, le taux de rebond est le pourcentage de visiteurs qui sont entrés sur votre page web et l’ont ensuite quittée sans en avoir visité une autre. Vous pouvez connaître le taux de rebond de chacune de vos pages web grâce à l’outil Google Analytics.